Rentrée en PACES

Publié: juillet 11, 2013 dans Récits de parcours
Tags:, , , , , , , , , , , ,

La rentrée quelle que soit la filière est un moment d’anxiété et de tension. En PACES encore plus, on sort du lycée et on est parachuté dans un monde universitaire bien différent. Contrairement au lycée où l’on est encadré par nos professeurs, à la faculté on est beaucoup et par conséquent on peut d’avantage parler de conférenciers. Ce sont des cours magistraux devant une horde de P1 et les interactions avec les professeurs sont difficiles, elles passent principalement par internet (pour les facs les plus organisées).

Rentrée

Tout d’abord nous pouvons parler de la pré-rentrée proposée par les prépas privées ou par votre tutorat. Selon moi, elles sont vraiment très utiles pour les primants, afin de se mettre dans le bain. Elles vous serviront à prendre un rythme, mais ne vous formalisez en aucun cas : ne prenez pas peur en voyant l’étendue des connaissances à acquérir, ou bien face à la vitesse à laquelle vont vos tuteurs. C’est une sortes de trailer pour vous montrer un peu comment se passe la P1. Même les espèces de mini-colles proposées sous formes de QCM, les résultats sont complètement bidons et ne refléteront pas les classements que vous aurez dans l’année. En effet il est impossible d’apprendre tout le programme de pré-rentrée, par conséquent c’est à celui qui aura le plus de chance.
Je vous conseille vraiment de la faire si vous en avez l’occasion. Elle doit être une source de motivation, une première approche mais surtout par un élément démoralisateur. J’ai vu bon nombre de personnes pleurer face au mur qui se présente à eux (principalement des demoiselles), raisonnez vous.

 

Quand vous êtes doublant, vous avez la possibilité de bosser un peu vos cours pour l’année qui arrive. Le tout est de ne pas se pourrir l’été : bien se détendre, vous en aurez besoin avant le grand rush. Réviser, OK, mais avec modération. Reprenez vers la fin des vacances tranquillement et classer vos cours pour vous y retrouver.
Avec un copain on avait entreprit de faire une super compilation de nos cours, afin d’avoir des polycopiés très complets. C’est aussi une autre manière d’aborder la chose, mais attention car les cours peuvent changer d’une année à l’autre. Libre à vous d’entreprendre vos propre stratégie vers la réussite.

 

Enfin qu’avez vous besoin concrètement pour attaquer votre année ?

– Un lieu de vie confortable si possible pas trop loin de la fac car vous verrez la moindre parcelle de temps vous sera précieux. Le calme et la sérénité sont aussi de bons critères, si vous habitez dans une cité U bruyante, vous verrez que ce n’est pas cool pour bosser. Idem si votre voisin de pallier est un amateur de grosse soirée à la bonne franquette.

– Un bureau tout équipé : des fournitures de base (stylos, lampe…), un ordinateur pour compiler toutes vos données, une chaise confortable car elle supportera votre postérieur de longues heures…
Le tout est de savoir sur quel support vous aller prendre vos cours : papier ou ordinateur. Je sais que j’avais commencé sur papier, mais finalement j’ai bifurqué sur un petit macbook pro pratique à transporter pour la simple et bonne raison que certains profs vont trop vites. En P1 on est à l’affut du moindre détail pouvant tomber en QCM, du coup la prise de notes est primordiale. Avec mon petit ordinateur je pouvais prendre la moindre parole du prof, ce qui était impossible avec mon poignet à vrai dire.
Dans cette optique un Dictaphone pourra être éventuellement acheté.
Sachant que certains cours comme ceux d’anatomie, du moins pour les dessins, ne pourrons être pris qu’à la main.

– Des livres de médecine : ne prenez que ceux qui sont conseillés pour votre facultés, et encore certains ne vous serviront pas ! En effet, le programme est super variable selon les facs. Et puis ne vous inquiétez pas, si jamais il vous manque des informations les bibliothèques universitaires de santé sont très bien équipés en bouquins.

– Une alimentation équilibrée et une bonne hygiène de vie.
Pour la bouffe, ne soyez pas des caricatures de l’étudiant moyen : ne faites pas que des plats préchauffés au micro-onde. Prenez le temps de faire à manger, vous verrez que votre forme en sera énormément dépendant. Le restaurant universitaire est également un très bon plan pour manger équilibré sans exploser votre budget.
Moi je prenais aussi du boostant pendant les révisions qui peuvent être vraiment ennuyantes et redondantes : des comprimés de vitamines et gynseng. D’autres carburent au café, encore une fois chacun sa méthode pour péter le feu.
Dormez suffisamment et prenez des pauses. C’est le garant de votre forme et donc de votre efficacité au travail. Il est important de se donner du temps parfois pour décompresser (je ferais surement un article plus détaillé dessus). Faites vous plaisir sans trop abuser et la P2 vous tendra les bras.

Publicités

Exprime toi sur TheCarabin

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s