Articles Tagués ‘cuisine’


Royal Fish Burger :

 Final 1

A l’instar des anciennes fast food qui officie en hexagone, il me prend parfois la folle envie de faire des burgers.
Cette fois ci j’ai décidé de tout faire de A à Z c’est à dire du pain à l’assemblage.
Pour faire un peu original et sortir des sentiers battus j’ai décidé de faire un burger avec du poisson… Pané bien sur, car comme le disait un de mes profs en médecine « L’homme a une appétence naturelle pour le gras. A votre avis dans les caverne on survit mieux avec un bon morceau de cochon ou avec 3 feuilles de salade ? ».
Voilà cela explique qu’au restaurant pour accompagner les plats on servira 9 fois sur 10 des frites !
On ne va pas se lancer sur des remontrances sur le cholestérol, car au final il n’est pas interdit de se faire plaisir de temps en temps. Le tout est de ne pas manger que des choses grasses.
Je peux vous dire qu’on va se régaler.
Hop, je file aux fourneaux.

Pour les pains à burger ou bun’s :

 Pains burger

Ingrédients dans l’ordre de pétrissage :

125g de farine T55 (blanche)

125g de farine T80 (semi-complète)

5g de sucre

5g de sel

12 cl de lait à température ambiante

10g de levure de boulanger

60g de beurre fondu

1 oeuf

Pour la finition :

1 oeuf avec du sel pour la dorure

                                   

– Dans un saladier, mélangez les 2 farines, le sel et le sucre. Creusez une fontaine.
Diluez la levure dans le lait à température ambiante.
Ajoutez le lait à le levure au centre de la farine.

– Commencez à mélanger avec une spatule solide.
Ajoutez le beurre fondu.
Continuez de malaxer et ajouter l’oeuf battu en deux fois.
.

– Filmez la pâte et laissez-la doubler de volume dans l’endroit le plus tiède de votre cuisine.
Rabattez la pâte et laissez idéalement refroidir une heure au réfrigérateur.
Pesez des morceaux de 80g pour des gros hamburgers.

– Boulez les pâtons et posez-les sur une plaque en quinconce.
Aplatissez légèrement les boules de pâtes et dorez-les légèrement.

– Laissez pousser une deuxième fois les burgers. Enfournez dans un four chaud à 175°C pendant 12 à 20 minutes selon la taille de vos burgers.
Laissez refroidir les burgers avant de les utiliser.

Ouef

Malheureusement je n’avais pas de graines, mais n’hésitez pas à ajouter des graines de lin, de sésame… Ca donnera un petite touche supplémentaire à vos bun’s.

Préparez la garniture :

Sauce

Ingrédients pour la sauce poivrons-fenouil :

– 4 poivrons rouges
– 1 bulbe de fenouil coupé en dés
– 65 mL de vin blanc

– 50 mL d’eau
– 1 gousse d’ail écrasée
– 1 échalote
– sel et poivre

 

Faire griller les poivrons rouges jusqu’à ce que la peau soit noircie.

Déposer le poivron dans un contenant hermétique, environ dix minutes, jusqu’à ce que la peau s’enlève facilement. Enlever la peau, les grains et couper grossièrement la chair.

Faire sauter à la poêle l’ail, l’échalote et le fenouil dans un peu d’huile, jusqu’à ce que l’ échalote devienne transparente.

Déglacer la poêle au vin blanc; verser l’eau; ajouter les poivrons et laisser mijoter à feux doux pendant quinze minutes.

Passer la sauce au robot; remettre à mijoter quelques minutes et assaisonner au goût.

 

Ingrédients pour le reste :

– 2 poissons panés carrés
– 4 tranches de fromage
– de la salade, moi je préfère la laitue iceberg

Ensuite à côté faites cuire le poisson pané sur le côté.
Attention il est important de cuir cela à feu doux car sinon le centre du poisson va rester froid et le « pané » va cramer malheureusement.
Inutile de re-saler puisque la sauce et le pain s’en chargeront.

Assemblez :

Ingrédients :

– 2 pains à burger à trancher en deux
– 2 poissons panés carrés cuits
– sauce poivron-fenouil
– 4 tranches de fromage
– de la salade, moi je préfère la laitue iceberg

– Vous devez prendre vos bun’s et tartiner avec la sauce.
Ensuite, placez deux tranches de fromages au contact du pain.
– Ajouter sur chaque face une feuille de salade puis le poisson pané.
Enfournez à nouveau 2 petites minutes à 180°C histoire que le fromage fonde un peu.
– Servez accompagné de salade.

Qu’en pensez vous ?
C’est tout de même mieux que les espèces de casse-croutes dégueulasse qu’on peut trouver dans des surfaces type McDo, Quick, Burger King. Ouvrez un burger de las bas et vous tomberez des nus. Le fromage dégouline, les légumes sont lyophilisés, les steaks sont plus fins qu’une feuille de papiers et issus de restes d’abas infâmes…

En tant qu’étudiant je dois vous avouer que d’habitude quand je fais mes burgers (d’ailleurs souvent plus classique que mon Fish Burger) j’utilise des bun’s tout prêts par manque de temps. Mais là après la fin des partiels je voulais tester d’en faire moi-même et je dois vous avouer que ce n’est vraiment pas mal.
Quoi qu’il en soit, c’est un vrai délice croyez moi.

Final 3Final 2

Pour l’occasion je tente le concours du blog de Jenny intitulé home made.

ob_31956b_concours1

Publicités

Un plat qui nous vient à la base du Maghreb, que j’ai réarrangé à ma façon.
Je viens tout juste d’en déguster un et franchement c’est délicieux.
Ma version est plus rapide que celle au four, pratique quand on a un emploi du temps sérré.

J’avais un demi pot de sauce salsa qui me restait avec des morceaux de poivrons entiers : vous savez quand vous faites un apéro chez vous et qu’il reste toujours la fin du pot que vous avez utilisé pour tremper vos tortillas chips.
Et bien j’ai eu l’idée de l’ajouter, ce fut une vraie réussite. Le poivron donne une petite touche supplémentaire qui rend la recette d’autant plus gouteuse !!

Ingrédients pour une personne :

– une boite de riste d’aubergine.
– sauce salsa ou mexicaine.
– viande de boeuf hachée surgelée en sache ou un steak haché.
– un petit oignon.
– coriandre.

Moussaka

Recette :

Prenez une poêle et déposez une cuillère de riste d’aubergine en prenant soin de prendre un maximum de jus constitué de pas mal d’huile d’olive.

Faites revenir vos oignons finement hachés dans un premier temps à feu vif.
Ensuite ajoutez votre viande de boeuf haché et laissez cuir pendant 2 minutes.

Diminuez votre feu et ajoutez la sauce salsa, le reste de riste d’aubergine et la coriandre.
Laissez ainsi mijoter à feu doux pendant 10 minutes si possible avec un couvercle sur votre poële.

Petits plus :

– Si vous avez le temps vous pouvez tester la recette au four : dans ce cas faites juste revenir la viande et les oignons puis disposez cela dans un plat avec les aubergines. Ensuite deposez une couche de fromage râpé pour que le tout gratine !
Pas encore testé mais ca ne saurait tarder.

– A votre guise ajoutez y des légumes du soleil : poivrons, tomates, carotte, piments…
Zapétit à tous 🙂


Souvent on fait les œufs durs, au plat, brouillés, en omelette… Mais depuis quelques temps la mode est de plus en plus aux œufs cocotte. Personnellement j’en ai fait pas mal différents et je ne les ait jamais loupé alors lancez vous !
Je vous présente une version exotique de la chose.

Oeuf cocotte saumon-légumes mexicains

Ingrédients :
– 2 œufs.
– une portion de légumes à la mexicaine (type poêlée)
– 2 tranches de saumon fumé
– crème fraiche
– lait
– ail frais
– citron
– aneth

Recette pour 1 personne :

Dans une poêle faites revenir l’ail puis rajouter les légumes à la mexicaine. Faire cuire légèrement, à feu doux histoire que tout ait fini de décongeler et que les saveurs se relèvent un peu.

Dans un grand plat répartissez les légumes de façon homogène. Coupez le saumon en petits morceaux et arrosez le de citron. Puis dans un second temps mélangez votre poisson aux légumes dans le plat.

Ajoutez une cuillère à soupe de crème et un petit peu de lait selon votre convenance. Cassez délicatement les œufs par dessus, de façon à ne pas percer le jaune. Enfournez à 200°C pendant 10 minutes puis à la sortie saupoudrez d’aneth.

Vous verrez que les saveurs qui se sont mêlées dégagent une superbe odeur. Evidemment c’est délicieux !

Petits plus :

– J’ai pris des légumes à la mexicaine parce que j’ai trouvé cette poêlée en magasin mais c’est réalisable avec n’importe quelle poêlée y compris les jardinières de légumes. Toute préparation surgelée en sachet de ce type s’y prêt bien.

– Pour l’ail au début pas la peine de mettre de l’huile, faites la griller légèrement. En effet après vous rajoutez la poêlée qui en général est bien gonflée en matières grasses.
– L’ail frais est beaucoup plus gouteuse que l’ail semoule séchée en pot.
– C’est une recette vraiment pas compliquée, n’hésitez pas à la réaliser avec vos enfants… Et pour les étudiants appréciez la rapidité de la chose.


Direction les fjords Norvégiens pour une recette délicieuse aux saveurs marines. Parce que les lasagnes toutes prêtes à réchauffer au micro-onde ca va bien 5 minutes, mais comme tout le monde le répète « rien ne vaut la bonne cuisine maison ». Et lorsque l’on est étudiant, à défaut d’avoir les bons plats de mamans, il ne reste plus qu’à enfiler la toque et à se mettre aux fourneaux.

26898711
Ingrédients :

– 1 paquet de lasagnes type Panzani.
– 1 bocal de champignons, si possible un mélange ou alors si vous préférez une sorte unique sachant qu’il n’y a rien de meilleur que des bonnes morilles ou de beaux cèpes.
– 1 boite d’allumettes de lard fumé.
– 1 paquet de saumon fumé (x 6 ou x8 tranches).
– 1 brique de crème liquide légère.
– Gruyère râpé.
– Jus de citron
– Lait
– Maizena
– Huile d’olive
– Ciboulette
– Thym.

Recette pour 4 personnes :

1- La première étape est de faire revenir les champignons et les lardons avec un peu d’huile d’olive dans une poêle. Rajouter thym et ciboulette pour le goût. Fignolez en rajoutant du lait et de la maïzena pour obtenir une sauce crémeuse. Si vous souhaitez quelque chose de bien liquide dosez plus en lait, et si vous en voulez une plus compacte rajoutez de la maïzena.

2- Placer une première couche de feuilles de lasagnes dans un plat fariné ou sur un papier cuisson (sinon bon courage pour la vaisselle). Mettre une bonne couche de crème liquide puis 3 ou 4 tranches de saumon.

3- Rajoutez du citron sur votre saumon. Par dessus versez la moitié de votre préparation crémeuse champ-lardons. Puis recouvrez d’une seconde couche de lasagne.

4- Réitérez l’opération dans le même ordre : crème-saumon-champi/lardons puis recouvrez d’une couche de lasagne.

5- Terminez la crème liquide sur le dessus et saupoudrez de gruyère râpé. Ensuite enfournez 30 minutes à 210 degrés (thermostat 7).

Petits plus :

– Si ce sont des lasagnes sans pré cuisson, n’hésitez pas à les humecter allègrement sinon certaines parties de vos pastas ressembleront à du carton, ce qui mettra en l’air toute votre préparation.

– Une fois n’ayant pas de lardons, j’ai remplacé par un gros oignon… C’est franchement pas mal du tout, mais je préfère la version avec les lardons.


Le titre présente seulement deux recettes de l’assiette que vous pouvez voir sur la photo. Pour ce qui reste c’est de l’improvisation totale étant donné qu’il me restait une feuille de brick inutilisée.

Bref toujours dans cette série de recettes de l’été, voici un plat qui nous vient du Maghreb (même si là c’est un peu ma version) et qui est délicieusement rafraichissante.

Birouate vache qui rit et salade poivrons-tomate

Ingrédients :

– 1 petit poivron rouge.
– 1 tomate.
– 1 càs de jus de citron
– basilic frais.
– 1 càs de vinaigre
– 3 càs d’huile d’olive.

– feuilles de brick.
– 2 oeufs.
– 1 vache qui rit.
– 1 rondelle de chèvre.
– safran, piment doux, romarin.

Recette pour une personne :

Commençons par la petite salade de tomates-poivrons. Coupez vos poivrons finement tout en prenant soin de retirer tous les pépins. Personnellement je ne retire par la peau soit disant indigeste… c’est plein de vitamines.
Passez le quelques minutes au grill afin de faire sortir les saveurs, tout en prenant soin de ne pas carboniser vos poivrons.
Coupez vos tomates et mettez les dans un saladier avec les poivrons.
Rajoutez l’huile, le vinaigre, le basilic frais et le jus de citron. Puis ensuite placez le saladier au réfrigérateur pour que tout cela marine tranquillement.

On enchaine sur les délicieuses briouates à la vache qui rit .
Vous allez faire deux bols :
– 1er bol : un oeuf complet + un blanc d’oeuf
– 2 ème bol : un jaune d’oeuf.
Avec votre premier bol, vous allez brouiller les oeufs dans une poêle en assaisonnant selon vos préférences (sel, poivre, épices…).
Puis vous allez placer votre préparation au centre d’une feuille de brick. Par dessus placez la vache qui rit.
Je rajoute ensuite un peu de romarin puis referme le tout.
Avec un pinceau à cuisine et votre deuxième bol, badigeonnez la feuille de brick de jaune d’oeuf, c’est ce qui donnera le côté doré et délicieusement croustillant.

Enfin, la petite tartine de feuilles de brick :
Avec ce qui vous reste de pâte filo (c’est grossièrement la même chose que feuille de brick), pliez la de façon à faire un triangle.
J’ai ensuite placé un peu d’oeuf brouillé recouvert de chèvre et de romarin.
Puis badigeonnage au jaune d’oeuf obligatoire 🙂

Bon appétit les amis !

Petits plus :

– Tomate : si vous pouvez prenez la variété « coeur de boeuf »… Elles sont vraiment délicieuse, surtout en salade car le côté cru renforce l’importance de la qualité du produit.

– N’hésitez pas à faire un stock de feuilles de brick, c’est vraiment un ingrédient multifonctions : cigares au chocolat, nems, pastilla de poulet…

– Entre le basilic séché en pot (que je possède dans mon petit appart’ d’étudiant) et le basilic frais du jardin de ma mère il n’y a pas photo… Le goût du basilic frais est dix fois plus marqué.

– Remarquez que j’utilise peu de matières grasses. Enfin je limite au maximum, remerciez moi de penser à vos petites artères qui se boucheront dans quelques années.
C’est ça la cuisine par thecarabin : santé, saveur, équilibrage… Je sais que certains rajoute du beurre en plus dans les briouates, c’est de la gourmandise dangereuse à la longue.


L’été revient, et la chaleur aussi. Je sors donc des petites recettes estivales, fraiches à souhait pour se régaler. On commence par un dessert qui nous vient tout droit d’Italie : la trifle.
Pour l’accord des saveurs, je l’ai trouvé lors d’un petit déjeuner. L’abricot se marrie à merveille avec le spéculos, une vraie tuerie.

Trifle spéculos-abricot 2

Ingrédients :

– 2 biscuits spéculos de type Bastogne de Lu (les meilleurs).
– 2 à 3 abricots selon la taille.
– 1 fromage blanc ou yaourt nature/vanille.
– Des toppings : décoration, caramel… selon le gout.

Recette pour 1 personne :

Commencez par piler grossièrement vos 2 spéculos afin d’obtenir plusieurs petits morceaux et non de la poudre. Puis le disposer au fond de votre vernie. Vous pouvez faire plusieurs étages également, moi j’ai préféré n’en faire qu’un seul.

Prenez un yahourt bien frais qui sort tout juste de votre réfrigérateur, puis mélangez le avec la moitié de vos abricots coupés en tranches. Versez cette dernière préparation dans la verrine.

Recouvrez le tout avec le reste de vos abricots en tranche afin d’avoir une verrine vraiment jolie. Vous pouvez ensuite ajouté vos topping, moi j’ai choisi des copeaux de chocolats en vermicelles nappés de colorants.
C’était donc plutôt pour le côté esthétique.

Savourez ce dessert bien frais, au bord de votre piscine ou sur votre terrasse : le bonheur !

Petits plus :

– J’ai eu la mauvaise idée de remettre les verrine au réfrigérateur pour les garder bien au frais, c’est déconseillé avec les vermicelles car étrangement ils fondent. Du coup c’est moins joli, mais bon…

– Ne rajoutez pas de sucre, la quantité présente dans la recette est largement suffisante.

– Alternative : Si vous aimez l’acidité n’hésitez à rajouter du jus de citron dans votre préparation. J’ai essayé également le mélange fraise / biscuit au chocolat et c’est aussi délicieux.


Il existe des soirs ou l’inspiration vient tout seul. Là j’ai vu les toast, du jambon qui restait dans le réfrigérateur puis tout s’est enchainé très vite, comme une symphonie de Vivaldi !

Toast wonderland

 

Ingrédients :

Alors le principe c’est principalement de finir les restes, vous pouvez faire cela avec du bacon qui traine, de la mayonnaise, du taboulé…

En l’occurrence j’ai utilisé :

– 4 tartines de pain de mie complet.
– Jambon
– Moutarde maille fin gourmets (ne cherchez pas en rayon, c’est la meilleure !!)
– Saucisson
– Ketchup
– Leerdamer
– Emmental.
– Basilic, Romarin, Origan, Herbes de provence, Coriandre.

Recette :

J’ai fait 4 toasts différents comme sur la photo, sachez qu’il faut les passer au grill environ 5 à 10 minutes selon la puissance :

1- Le « Boucher italien » :

Jambon, Ketchup, Citron, Basilic : pas mal la balance entre viande et acidité, cela donne un goût sympathique.

2- Le « Spicy franchouillard » :

Saucisson, Moutard maille fin gourmets, Romarin : grosse bonne surprise après un passage au four cela reste vraiment délicieux, moi qui pensait que le saucisson chaud était une hérésie.

3- Le « Gourmand de provence » :

Ketchup, Leerdamer, Origan, Herbes de provence : le fromage fondu avec un peu de tomate aux couleurs du sud, un classique…

4- Le « Croque poncho » :

Jambon,Emmental , Coriandre : vraiment bon, pareil rien de plus simple mais toujours aussi bon. Miam mioum.

Bon appétit tout le monde !

Petits plus :

– Surtout à partir du moment ou il y a du fromage, placez le au dessus pour que votre super-grill le fasse fondre et le gratine.

– C’est super facile à faire, on peut même les concevoir en tant qu’atelier culinaire avec des enfants ou bien lorsqu’un midi on a pas trop le temps de cuisiner.
Accompagnez le d’une petite salade de mâche, régal garanti !